mardi 20 avril 2010

samedi 10 avril 2010

Exposition


Interrogée par une journaliste de L'est Républicain, par les visiteurs,
dans un décor d'oeuvres réalisés par des Artistes locaux, dans la traditions,
et le style de l'Ecole de Nancy,
le vernissage de ce vendredi m'a apporté son lot d'émotions.

jeudi 1 avril 2010

L'Eglise et une fontaine de mon village

 Tableau non disponible.

L'envie de vous en parlé:
Le clocher, grande tour carrée, nue, robuste annonce au premier coup d'oeil son très grand âge, probablement une tour romane remaniée.
La porte d'entrée est encadrée d'un très respectable portail. Dès l'entrée vous remarquez l'allure massive d'un gros pilier court, rond, orné de deux figurines naïves, datant du haut Moyen-âge. Ce pilier soutient une lourde maçonnerie et compose avec elle un assemblage d'une simplicité primitive.
La nef est du 16ème siècle.
Une niche ouverte dans l'épaisseur du mur à droite de l'autel est fermée par une grille de fer forgée. Cet "oculus" devait renfermer un ciboire.
Le chemin de croix, date de 1936, est dû à l'iconographe lorrain MALLET.
Extérieurement, on remarque que le clocher est construit sur un angle de l'église qui soutient deux murs du clocher,tandis que les deux autres sont soutenus par des piliers.
Cette hardiesse de construction relève l'empreinte des templiers. En effet Virecourt fut une commanderie du Temple en Lorraine, l'Église paroissiale a donc été édifiée à proximité de l'ancienne Chapelle des Templiers laquelle subsistera apparemment jusqu'au début du XVIème siècle.
Les Chevaliers de Malte flanquèrent l'église, au nord, d'une chapelle latérale dédiée à Saint Jean-Baptiste et à Saint Sévran.
Cette commanderie templière fondée au cours du dernier tiers du XIIéme siècle permit au village de prendre corps. Une Charte de 1203 fait état de la confirmation par le Duc de Lorraine Simon II d'une "donation faite à Dieu" dans l'alleu de Virecourt.